La programmation immobilière Police et Gendarmerie nationales 2018-2020

Commissariat de police de Coulommiers janvier 2018

 

On tente de combler un retard de 20 ans.

 Commissariat de Coulommiers : site non retenu dans la programmation immobilière Police et Gendarmerie nationales 2018-2020:

Mais quelques travaux de réparation pour un bâtiment qui s’effondre.

Des questions se posent : Pourquoi le site de Coulommiers est absent de la programmation immobilière compte tenu  de son état ?

L’ administration a t’ elle prévu un redéploiement police-gendarmerie dans ce département ?

La circonscription  de Coulommiers bientôt une zone sous la compétence des gendarmes ?

Encore un manque de communication et de considération à nos collègues de Coulommiers qui prennent leur service dans des locaux indignes du service public.

Monsieur le Ministre de l’Intérieur avait déclaré à la presse qu’il se déplacerait afin de constater par lui même, l’état des locaux.. Les policiers Nationaux de Coulommiers attendent toujours ….

 

 

 

FIN DE NON RECEVOIR POUR LES POLICIERS DE TERRAIN

Suite aux nombreuses atteintes à l’intégrité physique de nos collégues ces derniers jours dans toute la France, Le Ministre de l’ Intérieur reçoit cette après midi des syndicats de police. Les associations de policiers de terrain eux ne sont toujours pas reçues…

Interview de Gérald RIVIERE, un des portes parole de l’ UPNI ce jour sur RFI :

2018 La Police Nationale en péril

De graves événements se sont passés depuis deux jours pour cette nouvelle année 2018 :

(Liens ci dessous vers les articles de presse)

deux policiers violemment agressés à Champigny-sur-Marne

Aulnay-sous-Bois : un policier roué de coups par un groupe de jeunes

Douai Retranché dans un immeuble avec un fusil à pompe, il tire sur la police

Ministère de l’Intérieur, Bilan de la Saint-Sylvestre

Tout notre soutien à nos collègues blessés dans toute la France.

Nous policiers de terrain sommes désormais en mode survie.

 

 

L’assemblée nationale vote l’extension du don de RTT pour les aidants

En Avril 2017 nous lancions une campagne de solidarité POLICE pour des dons de RTT pour ELISE, afin que son mari notre collègue puisse en bénéficier.

Le jeudi 7 décembre 2017, l’Assemblée Nationale a voté l’extension du don de RTT à l’ensemble des aidants.

La Loi du 9 mai 2014 dite “Loi Mathys” permettait aux salariés du secteur privé de donner leurs jours de repos non utilisés à un autre salarié de leur entreprise si celui-ci était parent d’un enfant gravement malade (don anonyme et volontaire). Le décret du 28 mai 2015 a étendu cette possibilité aux agents publics civil.

Désormais, tous les aidants salariés pourront bénéficier du don de jours de repos , dès lors qu’ils prennent soin d’un proche fortement dépendant (parent très âgé, conjoint malade ou handicapé…).

lien vers la proposition de loi adoptée

Nous tenons à remercier particulièrement le Sénateur Olivier CIGOLOTTI Sénateur de la Haute-Loire et sa collaboratrice parlementaire Anne BEINIER pour leur implication.

DES ANARCHISTES APPELLENT AU MEURTRE DE FLICS

Certains même qui nous applaudissent au lendemain d’attentats tragiques où font appel à nos services quand ils en ont besoin, nous conspuent à la moindre occasion et se réjouissent d’actes ignobles commis à notre encontre. Les propos de ces affiches ne sont que haine et mépris envers les représentants de l’État.

Pas seulement contre les Policiers [cf : Parce qu’on peut s’opposer aux oppresseurs et à leurs larbins en uniformes (pas toujours bleu) …]. Les pompiers, les militaires, les douaniers, le personnel hospitalier et pénitencier sont aussi la cible d’agressions de plus en plus sauvages.

Ces criminels nous accusent de tous les mots de la terre mais sont les premiers à casser les biens d’autrui lors de manifestations (autorisées ou non), à agresser les forces de l’ordre gratuitement (jets d’objets, dispositifs incendiaires, armes à feu). Ces affiches ne sont ni plus ni moins que des appels clairs et nets à la violence envers les fonctionnaires (quelqu’ ils soient) et au meurtre.

Nous appelons les dirigeants de notre profession, Mr le Directeur Général de la Police Nationale, Mr le Ministre de l’Intérieur, à porter plainte pour ces faits afin que les auteurs (le simple responsable du collectif suffira) soit traduit devant la justice et punis.

Et que l’on arrête de nous dire que cela fait partie de notre métier. Nous acceptons les risques inhérents à notre profession mais NE POUVONS ACCEPTER d’être pris pour cible par des gens sous prétexte d’une liberté individuelle pleine et indivisible.

 

COMMUNIQUE U.P.N.I.

Nous tenons à informer nos membres et sympathisants que nous avons été sollicités pour participer à l’émission c politique de France 5 le dimanche 24 septembre 2017.

La chaine n’a pas été en mesure d’assurer un anonymat, nos porte-parole étant indisponibles.

Compte tenu de l’état d’urgence et de notre devoir de réserve malgré tout, nous avons décidé de ne pas participer à ce direct.

Nous avons donc préféré nous prémunir des éventuelles conséquences que cela entrainerait.

Notre mobilisation reste intacte afin de porter la parole des policiers de terrain.

Merci de votre soutien à tous.