Mobilisation citoyenne du 17/11/2018

SOLIDAIRE DU MOUVEMENT CITOYEN DU 17/11/2018

 

L’UPNI (Union des Policiers Nationaux Indépendants) s’est jointe au mouvement dès les premières heures dans le seul but d’un rapprochement de la Police vers la population, que les différentes politiques et décisions hiérarchiques n’ont eu de cesse d’éloigner.
Voilà aujourd’hui le flyer “Population” que chaque citoyen pourra imprimer à volonté et remettre aux policiers qu’ils rencontreront pour leur témoigner leur soutien.
Nous présentons également le flyer “Police” que nos collègues pourront imprimer à volonté et remettre aux citoyens et automobilistes pendant toute cette journée du 17 novembre 2018.


Comme tous les autres jours de l’année, les policiers feront preuve de discernement quant à la nécessité de verbaliser ou pas.

Nous en profitons également pour inviter celles et ceux qui nous suivent, à nous faire remonter les notes de service et autres textes mettant en garde ou menaçant les policiers ou gendarmes d’éventuelles sanctions disciplinaires si ces derniers arboraient des gilets jaunes sur leurs tableaux de bord ou tout autre signe de soutien à cette mobilisation citoyenne.

COMMUNIQUE ARTICLE VAR MATIN DU 01 NOV 2018

Voici le message de l’UPNI envoyé à Var-Matin concernant l’article paru ce jour diffamant notre association.

Bonjour,

Je suis un des membres du Bureau de l’association UPNI.
Mes collègues et moi même venons de prendre connaissance de votre article qui soit dit en passant, relate de fausses informations.
Oui, nous soutenons l’initiative populaire du 17 Novembre, comme une grande partie de la population a soutenu les policiers et gendarmes face aux vagues d’agressions et d’attentats.
Nous ne sommes en revanche pas les auteurs du tract évoquant la date du 17 11 1018 avec le logo officiel de la Police Nationale sur un fond “anti-mafia”, vous le comprendrez aisément.
La vérification des sources fait elle toujours partie de votre travail?
Comment un journaliste digne de ce nom peut il se laisser manipuler de la sorte?
L’U.P.N.I. n’est pas un syndicat! Mais une association de policiers actifs et là est toute la différence.
Laisser penser que nous ne sommes pas des Policiers est considéré comme étant des propos diffamatoires et par conséquent répréhensibles. Nous le sommes tous et fiers de l’être. Nous n’avons pas de détachement syndical, nous exerçons nos fonctions quotidiennement auprès de nos collègues et de la population.
Nos coordonnées sont sur notre page; nous attendons des nouvelles de votre rédaction.

Cordialement,
La Vice-présidente de l’U.P.N.I.

https://www.varmatin.com/…/non-les-policiers-nappellent-pas…

le 17 novembre 2018 c’est CADEAU DU 17

Parce ce que les policiers sont aussi avant tout des citoyens et des automobilistes.

Parce ce que le 17 novembre prochain sera une journée de manifestation de mécontentement de la population. Parce qu’à l’ UPNI nous sommes solidaires des citoyens .

Nous invitons nos collègues travaillant sur les dispositifs ou non, à remettre aux automobilistes et manifestants un flyer .

LE 17 , CADEAU DU 17 ! Ce flyer montrera notre solidarité face à cette colère citoyenne légitime. Nous demandons donc au plus grand nombre de nos collègues d’imprimer ce flyer en abondance et de les distribuer sans discontinuer le 17 novembre prochain tout en expliquant à nos concitoyens les particularités et difficultés de notre profession .

Nous encourageons également nos collègues à placer leurs gilets jaunes sur leur tableau de bord en signe de solidarité .

Naufrage de la Police Nationale : Le pacha Gérard COLLOMB quitte le navire

Si la majorité des Policiers exprime une vocation pour se mettre au service du public, il est démontré à travers la déclaration de Gérard COLLOMB, en théorie 1er Flic de France, que ce n’est pas son cas.

Quasi une année après sa prise de fonction, il envisage déjà son départ pour se tourner vers la Capitale des Gaules.

Peut on parler de bilan après à peine un peu plus d’un an à la tête des plus grands Services liés à la sécurité.

Nous retiendrons un ministre purement dans son rôle de politicien, bien éloigné des problèmes de sécurité de ses concitoyens, bien éloigné des problèmes gravissimes rencontrés par des fonctionnaires de Police qui auront marqué son capitanat par un record du nombre de suicides dans ses rangs.

Glissant sous le tapis le criant manque de matériel, mis un mouchoir sur les locaux délabrés et enfumé les policiers concernant leurs conditions de travail et leurs propositions de réformes.

Nous retiendrons sa mollesse mais aussi ses mensonges devant une commission sénatoriale pour défendre l’indéfendable d’une politique de colleurs d’affiches.

Nous ne vous souhaitons pas bon vent Monsieur COLLOMB, vous avez ignoré les associations indépendantes de Policiers en colère préférant tracter avec des pseudos représentants du personnel auxquels vous allouez des subventions.

Vous n’aurez pas été à la hauteur de l’engagement pris au début de votre nomination auprès des Policiers mais aussi des Gendarmes, des Pompiers et des éléments de la Sécurité Civile.

Après Monsieur Guéant à notre tête, nous sommes prêts à tout.

Le bureau UPNI et Gérald RIVIERE Porte parole UPNI

APRES BENALLA, UN “EMPEREUR” AU SERVICE DES PETITS ROIS

Au moment où les forces en marche essayent de se défausser sur la Police Nationale pour se débarasser de l’affaire Benalla, un deuxième scandale semble confirmer la passion, qui anime tous ces conseillers en blabla

Cette Police tant décriée, parfois adulée souvent détestée, se retrouve être la convoitise de tous ces “ puceaux “ de la sécurité. Ils n’ont qu’ un fantasme, endosser une tenue de flic, entourer leur biceps adipeux d’un brassard de police.

Un brassard d’ailleurs dépourvu d’identification comme l’impose la loi aux vrais Policiers sur les suggestions de ces mêmes conseillers…

Mais voilà, c’est illégal et encore plus que cela lorsque l’on est au service de ceux qui devraient montrer l’exemple, prônant une République irréprochable.

Non !! tous ces dysfonctionnements ne sont pas le fait de la Police. Les policiers, tous grades confondus, seraient bien impuissants devant l’étalage de qualité de “conseiller de l’ Elysée, conseiller du Ministre de l’Intérieur “.

Combien de Policiers oseraient braver, s’opposer à ce système de placement, de copinage, de remerciements…entre les politiques et leurs sbires de campagnes électorales ?

Certainement pas parmi les hauts gradés de la Police Nationale, encore moins de la Gendarmerie Nationale. Pour eux tout va bien, ils n’écoutent pas leur base préférant penser à leur déroulement de carrière .

Accepter qu’un individu de 26 ans, sous prétexte de ses relations privilégiées avec Monsieur Macron soit nommé Lieutenant-colonel de réserve de la Gendarmerie Nationale est irrespectueux pour le corps des officiers supérieurs de la Gendarmerie.

Accepter que ce même ou ces mêmes conseillers civils soient armés est irrespectueux pour les Policiers que l’on désarme au nom “d’un manque de séance de tir “. Ces derniers se retrouvent quotidiennement exposés, hors service, à des représailles.

D’ailleurs ces séances d’entrainement manquantes sont tout de même le résultat d’une absence de moyens physiques et matériels accordés par nos dirigeants à leurs forces de l’ordre.

Les informations sont faussées, le peuple est trompé par un système dans lequel les dirigeants chargés de sa sécurité préfèrent s’entourer de parvenus civils incompétents ou de cadres supérieurs de la Police ou Gendarmerie complaisants.

Quelle honte pour nos dirigeants.

Gérald RIVIERE Porte parole de l’UPNI, retraité de la Police Nationale

LE MINISTRE REFUSE D’INDEMNISER LES 21,8 MILLIONS D’HEURES SUP DES FORCES DE L’ORDRE

Les heures supplémentaires à la baisse dans la Police Nationale ?
Surement pas Madame la Ministre, avant de combler le déficit d’effectifs partout sur le territoire! Donc comment on fait? plus de décalage, plus de rappel, fin de service on rentre à la maison on ne réponds plus aux appels 17 c’est ça la solution?

Aujourd’hui dimanche 8 JUILLET 2018, un matin à Digne les bains comme beaucoup de circonscriptions Police c’est l’hécatombe, prise de service voila les effectifs présents pour toute la ville:
– 1 gradé, 1adjoint de sécurité et 1 réserviste !!!

Voila la triste réalité d’une gestion catastrophique qui met en péril les policiers sur la voie publique et la sécurité de nos concitoyens !!!

Avec ces 3 effectif il va falloir assurer l’accueil du public, le chef de poste, la sécurité des gardes à vue, la protection du commissariat et bien sur équiper une police secours! Rien que ça !!!

A vous de juger…

source FRANCE SOIR

PAF DE PONTARLIER UNE GESTION PÉRILLEUSE

La Police aux Frontières de PONTARLIER (25)  est une direction interdépartementale.

Entre deux tours de garde et autres passions administratives, nos collègues de la PAF équipent à deux effectifs : 1 TITULAIRE + 1 ADJOINT DE SÉCURITÉ sur ordre. (C’est le cas d’ailleurs sur de nombreuses circonscriptions POLICE)

Rappelons à la hiérarchie de la PAF PONTARLIER qui vient de diffuser un telex national de MESURES DE VIGILANCE MAXIMALES, que le minimum pour pouvoir travailler en sécurité est une patrouille à trois POLICIERS !!!! RAPPEL de la FORMATION INITIALE : PROTECTION LIAISON INTERVENTION !!! le P.L.I.

Compte tenu de la menace terroriste actuelle, peut on effectuer des contrôles frontaliers avec un effectif à DEUX ? DANGER !!!

Faut il accepter de se mettre en danger au nom d’un ordre illégal?

Certains veulent nous faire croire que OUI mais ne prennent pas de risques sinon celui de faire la main courante informatique (M.C.I.) des policiers qu’ils exposent.

BONNE NOUVELLE LA HIÉRARCHIE N ‘EST PAS SUR LE TERRAIN MAIS EFFECTUE VOTRE ACTIVITÉ PATROUILLE !

AUCUNE INITIATIVE COLLÈGUES ! STAY SAFE !

 

 

Arrêté Portant sur l’Organisation Relative au Temps de Travail dans les services de la Police Nationale

Les organisations syndicales représentatives ont refusé de siéger en comité technique ministériel le 1er juin 2018.

Un nouveau CTM aura lieu le 12 juin 2018, nous invitons nos collègues à prendre rapidement connaissance de l’arrêté de 53 pages ci dessous.

Tous les syndicats de police unis main dans la main pour défendre l’intérêt des policiers de terrain, enfin !

Bravo ! mais à l’aube des élections professionnelles fin 2018 pourvu que çà dure !!!

 

 

25-Projet-APORTT au 24-01-18-complet-bajs-OS

DIGNE LES BAINS UN COMMISSARIAT DE POLICE AU BORD DE L’IMPLOSION

MANQUE D EFFECTIFS – LOCAUX INSALUBRES – POLITIQUE DU CHIFFRE – PRESSION HIÉRARCHIQUE –

Une concentration des causes du malaise dans la Police Nationale dans un même Commissariat, tout va bien !

Depuis maintenant plusieurs mois les fonctionnaires de Police du Commissariat de Digne les Bains rencontres beaucoup de difficultés.

Atteignant autant leurs vies privées que professionnelles.

En effet suite à une restructuration du service ayant pour but la création d’une Unité BOPS (niveau 2) vendu dernièrement a la presse comme une PSQ..( cf journal local)

Changement de brigade contre leur gré et sans raison « officielle » Entraînant un changement de cycle (hebdo à l’origine en 4/2 inversé), chamboulement de la vie personnelle sans aucune concertation et sans délai.

Pour parler du cycle 4/2 celui-ci à été imposé (suite à un semblant de sondage par les syndicats) ce qui engendre un repos raccourci : départ sur une dernière journée de cycle a 21h30 reprise après un repos à 5h20..

Sur l’état du commissariat ( voir les photos ci-jointes), autant sur le plan sécurité que celui de l’hygiène il ne respecte en rien les règles. un SAS non sécurisé (juste des aimants de portes cédant sans difficultés face à une personne énervée)

Des murs imprégnés de champignons, des fils électriques pendant, une armurerie d’un mètre de large… Une salle de repos, ou se trouve les ordinateurs, et les armoires des Brigades (01 par brigade pour mettre les effets…) les vestiaires se trouvant à 600m à pied du commissariat.

 

Sur les effectifs, les brigades se retrouvent à 04 fonctionnaires..impliquant lorsqu’un de ceux-ci est en congés ou blessé ou malade une brigade à trois….

Donc une TV équipé 01 titulaire/01 ads et 01 chef de poste pour toute la commune.

Un équipage primo intervenant avec 1 titulaire et adjoint de sécurité ! De qui se moque t’on ?

Le chef de poste servant d’accueil du Public, standard téléphonique, garde G.A.V, garde des locaux et véhicules dans la cour (ouverte au public), prise de plainte ou main courante (tout ceci en dehors des heures de bureaux), sans compter les autres taches…

Sachant que prochainement les congés prévisionnels arrivant, les équipages prévu sont comme suis : 01 Réserviste+01ADS+01 titulaire.

A savoir que régulièrement une pression hiérarchique est mise pour rappeler qu’il faut faire des contrôles routiers et faire du PVE malgré les sous effectifs (danger sur la voie publique lors des contrôles routiers sans protection)

Il est temps de préciser qu’aujourd’hui aucun syndicat qui sont tous au courant, ne prennent les problèmes en charges…. les fonctionnaires sont fatigués, et usés et aucune réponse ne leurs sont amenés .

AUCUNE CONSIDÉRATION – MANQUE DE RECONNAISSANCE  – BURNOUT – SUICIDE