Arrêté Portant sur l’Organisation Relative au Temps de Travail dans les services de la Police Nationale

Les organisations syndicales représentatives ont refusé de siéger en comité technique ministériel le 1er juin 2018.

Un nouveau CTM aura lieu le 12 juin 2018, nous invitons nos collègues à prendre rapidement connaissance de l’arrêté de 53 pages ci dessous.

Tous les syndicats de police unis main dans la main pour défendre l’intérêt des policiers de terrain, enfin !

Bravo ! mais à l’aube des élections professionnelles fin 2018 pourvu que çà dure !!!

 

 

25-Projet-APORTT au 24-01-18-complet-bajs-OS

DIGNE LES BAINS UN COMMISSARIAT DE POLICE AU BORD DE L’IMPLOSION

MANQUE D EFFECTIFS – LOCAUX INSALUBRES – POLITIQUE DU CHIFFRE – PRESSION HIÉRARCHIQUE –

Une concentration des causes du malaise dans la Police Nationale dans un même Commissariat, tout va bien !

Depuis maintenant plusieurs mois les fonctionnaires de Police du Commissariat de Digne les Bains rencontres beaucoup de difficultés.

Atteignant autant leurs vies privées que professionnelles.

En effet suite à une restructuration du service ayant pour but la création d’une Unité BOPS (niveau 2) vendu dernièrement a la presse comme une PSQ..( cf journal local)

Changement de brigade contre leur gré et sans raison « officielle » Entraînant un changement de cycle (hebdo à l’origine en 4/2 inversé), chamboulement de la vie personnelle sans aucune concertation et sans délai.

Pour parler du cycle 4/2 celui-ci à été imposé (suite à un semblant de sondage par les syndicats) ce qui engendre un repos raccourci : départ sur une dernière journée de cycle a 21h30 reprise après un repos à 5h20..

Sur l’état du commissariat ( voir les photos ci-jointes), autant sur le plan sécurité que celui de l’hygiène il ne respecte en rien les règles. un SAS non sécurisé (juste des aimants de portes cédant sans difficultés face à une personne énervée)

Des murs imprégnés de champignons, des fils électriques pendant, une armurerie d’un mètre de large… Une salle de repos, ou se trouve les ordinateurs, et les armoires des Brigades (01 par brigade pour mettre les effets…) les vestiaires se trouvant à 600m à pied du commissariat.

 

Sur les effectifs, les brigades se retrouvent à 04 fonctionnaires..impliquant lorsqu’un de ceux-ci est en congés ou blessé ou malade une brigade à trois….

Donc une TV équipé 01 titulaire/01 ads et 01 chef de poste pour toute la commune.

Un équipage primo intervenant avec 1 titulaire et adjoint de sécurité ! De qui se moque t’on ?

Le chef de poste servant d’accueil du Public, standard téléphonique, garde G.A.V, garde des locaux et véhicules dans la cour (ouverte au public), prise de plainte ou main courante (tout ceci en dehors des heures de bureaux), sans compter les autres taches…

Sachant que prochainement les congés prévisionnels arrivant, les équipages prévu sont comme suis : 01 Réserviste+01ADS+01 titulaire.

A savoir que régulièrement une pression hiérarchique est mise pour rappeler qu’il faut faire des contrôles routiers et faire du PVE malgré les sous effectifs (danger sur la voie publique lors des contrôles routiers sans protection)

Il est temps de préciser qu’aujourd’hui aucun syndicat qui sont tous au courant, ne prennent les problèmes en charges…. les fonctionnaires sont fatigués, et usés et aucune réponse ne leurs sont amenés .

AUCUNE CONSIDÉRATION – MANQUE DE RECONNAISSANCE  – BURNOUT – SUICIDE

 

 

SÉNAT : La commission d’enquête sur l’état des forces de sécurité intérieure auditionne six représentants de l’UPNI

 

Dans le cadre de la commission d’enquête sur l’état des forces de sécurité intérieure : 6 représentants de l UPNI ont été auditionnés au Sénat hier le 13 mars 2018 à 18H :

Christophe R. Brigadier de police – DDSP 13/GSP – CLIP 13

Abdel S. Gardien de la Paix -CRS -CLIP LORRAINE

Laurent H. Brigadier de police DCRFPN Formation des Formateurs – MPC 63

Virginie J. Brigadier chef – DDSP 57 – CLIP LORRAINE

Thomas N. Brigadier de police -DTSP94/Bac D94 – CAP IDF

Sébastien D. Capitaine de police – DDSP59/ SDN – Collectif FFI Hauts de france

Une heure trente d’auditions sans langue de bois.
Une grande avancée pour nous policiers de terrain.
L’ occasion d’évoquer nos retours d’expérience et des propositions concrètes et applicables face au grand malaise de notre institution POLICE malade.

Tous les sujets ont été abordés :
Management inhumain, formations, terrorisme, matériel inadapté, locaux insalubres, manque de social, relation police-justice, politique du chiffre et le suicide.

Chaque représentant UPNI de différentes directions de la police nationale ont évoqué les problématiques de leur spécificité et de leur région.

L’ UPNI a ensuite répondu aux questions des sénateurs présents.

Le lien retraçant l’intégralité de notre intervention sera communiqué dès sa mise en ligne sur le site du sénat.

Nous tenons à préciser que les membres de la commission d’enquête du Sénat ont clairement montré leur volonté d être au plus près de la réalité des difficultés de notre profession.

Ils attendaient de nous le ressenti profond des policiers de terrain… Ils ont été servis.

 

 

La programmation immobilière Police et Gendarmerie nationales 2018-2020

Commissariat de police de Coulommiers janvier 2018

 

On tente de combler un retard de 20 ans.

 Commissariat de Coulommiers : site non retenu dans la programmation immobilière Police et Gendarmerie nationales 2018-2020:

Mais quelques travaux de réparation pour un bâtiment qui s’effondre.

Des questions se posent : Pourquoi le site de Coulommiers est absent de la programmation immobilière compte tenu  de son état ?

L’ administration a t’ elle prévu un redéploiement police-gendarmerie dans ce département ?

La circonscription  de Coulommiers bientôt une zone sous la compétence des gendarmes ?

Encore un manque de communication et de considération à nos collègues de Coulommiers qui prennent leur service dans des locaux indignes du service public.

Monsieur le Ministre de l’Intérieur avait déclaré à la presse qu’il se déplacerait afin de constater par lui même, l’état des locaux.. Les policiers Nationaux de Coulommiers attendent toujours ….

 

 

 

FIN DE NON RECEVOIR POUR LES POLICIERS DE TERRAIN

Suite aux nombreuses atteintes à l’intégrité physique de nos collégues ces derniers jours dans toute la France, Le Ministre de l’ Intérieur reçoit cette après midi des syndicats de police. Les associations de policiers de terrain eux ne sont toujours pas reçues…

Interview de Gérald RIVIERE, un des portes parole de l’ UPNI ce jour sur RFI :

2018 La Police Nationale en péril

De graves événements se sont passés depuis deux jours pour cette nouvelle année 2018 :

(Liens ci dessous vers les articles de presse)

deux policiers violemment agressés à Champigny-sur-Marne

Aulnay-sous-Bois : un policier roué de coups par un groupe de jeunes

Douai Retranché dans un immeuble avec un fusil à pompe, il tire sur la police

Ministère de l’Intérieur, Bilan de la Saint-Sylvestre

Tout notre soutien à nos collègues blessés dans toute la France.

Nous policiers de terrain sommes désormais en mode survie.

 

 

L’assemblée nationale vote l’extension du don de RTT pour les aidants

En Avril 2017 nous lancions une campagne de solidarité POLICE pour des dons de RTT pour ELISE, afin que son mari notre collègue puisse en bénéficier.

Le jeudi 7 décembre 2017, l’Assemblée Nationale a voté l’extension du don de RTT à l’ensemble des aidants.

La Loi du 9 mai 2014 dite “Loi Mathys” permettait aux salariés du secteur privé de donner leurs jours de repos non utilisés à un autre salarié de leur entreprise si celui-ci était parent d’un enfant gravement malade (don anonyme et volontaire). Le décret du 28 mai 2015 a étendu cette possibilité aux agents publics civil.

Désormais, tous les aidants salariés pourront bénéficier du don de jours de repos , dès lors qu’ils prennent soin d’un proche fortement dépendant (parent très âgé, conjoint malade ou handicapé…).

lien vers la proposition de loi adoptée

Nous tenons à remercier particulièrement le Sénateur Olivier CIGOLOTTI Sénateur de la Haute-Loire et sa collaboratrice parlementaire Anne BEINIER pour leur implication.